Exploitation scientifique des enregistrements historiques des marégraphes

Depuis plusieurs années le Shom travaille, en collaboration avec Sonel, à la reconstruction de séries de mesures de hauteurs d’eau. S’appuyant sur des compétences très spécifiques, ce travail consiste à la sauvegarde d’observations historiques séculaires du niveau de la mer et à l’étude les variations des composantes du niveau marin à plus ou moins long terme. Cette activité s’inscrit dans le cadre du programme international GLOSS (Global Sea Level Observing System) de la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO. Déjà, plusieurs séries séculaires ont été reconstruites : Marseille, Brest, « littoral rochelais » et dernièrement Saint-Nazaire. Cependant, le travail reste considérable car l’immense partie des archives de mesures de hauteur d’eau n’a pas encore été exploitée. Pourtant les longues séries d’observations marégraphiques aident à la compréhension et à la quantification des effets du changement climatique sur le niveau de la mer.

Voici une communication faite au printemps 2017 par Nicolas Pouvreau et son équipe lors de journées de recherches IGN :

Presentation_N_Pouvreau_et_al_24_03_17_matin


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *